Effets de six huiles essentielles sur les
œufs et les larves de callosobruchus
maculatus F. (coleoptera : bruchidae)
Guillaume K. KETOH*, Isabelle A. GLITHO*,
Yaovi NUTO*, Honoré K. KOUMAGLO*
Introduction
nique (NUTO, 1995) ou à l'éther de pétrole (GAKURU et
FOUA-BI, 1996) de matériel végétal possède une toxicité effec-
L'unedespréoccupationsmajeuresdanslessystèmesagri- tive vis-à-vis des ravageurs de stocks. D'autres résultats indi-
coles traditionnels est le remplacement progressif des
quent que les huiles essentielles (HE) extraites de plantes odo-
pesticides de synthèse par des substances naturelles
rantes ont une activité insecticide indéniable vis-à-vis de
moins polluantes, moins toxiques et moins coûteuses pour
Callosobruchus maculatus F. (GLITHO et al., 1997; GAKURU
conserver les stocks de niébé (Vigna unguiculata Walp.). Les
et FOUA-BI, 1995). Ces HE agissent par diffusion. C'est ce qui
pesticides de synthèse ont été adoptés par les petits exploitants
leur permet d'atteindre toutes les interstices dans la masse de
agricoles à cause de leurs effets immédiats et évidents (FATOPE
graines stockées. Elles peuvent donc être utilisées en fumigation
et al., 1995). Les moyens traditionnels de conservation dont dis-
et leur emploi est facile. Selon KOUMAGLO (1992) la techno-
pose le paysan (sable, cendres de bois ou diverses parties de
logie de leur extraction est simple et accessible à tous les
plantes odorantes) sont aussi efficaces mais seulement pour la
niveaux.
protection de petits stocks destinés essentiellement aux semis.
Pour une bo~ne gestion des ravageurs, il est important de préci-
L'efficacité des plantes insecticides est relative. Elle dépend de
ser les stades cibles afin d'établir une concordance chronolo-
la quantité de graines à stocker, des organes de la plante utilisés
gique entre les périodes de traitement et le stade nuisible du rava-
mais également de la toxicité réelle de ces plantes (DELOBEL et
MALONGA, 1987).
geur (SCHMAEDICK et NYROPS, 1995). Ceci limiterait les
dégâts tout en préservant la valeur marchande des graines de
De nombreux travaux ont porté sur l'amélioration des formes
niébé.
d'utilisation des plantes qui permettent de renforcer et de renta-
biliser leur activité insecticide (De LUCA, 1980 ; ISMAN, 1994).
Dans l~ présent travail, nous avons cherché à vérifier l'effet de
L'objectif est d'améliorer les techniques traditionnelles basées
six HE dont nous avions démontré la toxicité pour les adultes de
sur l'utilisation des ressources végétales renouvelables pour une
C. maculatus (GLITHO et al., 1997), suries œufs frais et larves
meilleure gestion des déprédateurs dans les stocks de niébé de
néonates de cet insecte. Ces stades, caractérisés par leurs
plus grande importance. Certaines observations ont montré que
échanges respiratoires plus ou moins intenses, constituent les
l'extrait brut éthanolique (TIERTO-NmER et al. 1992), hexa-
formes externes ou stades cibles pré-nuisibles chez l'espèce.
Matériel et méthodes
cinq plantes du Togo iCymbopogon citra-
linalyle avec 30 % de linalool a été ache-
tus (D.C.) Stapf. type citral, Cynibopogon
tée dans le commerce. L'identification
Les tests ont été effectués dans les condi-
nardus (L.) Rendle type citronnellal,
. chimique des constituants de chaque huile
tions de température de 28,0 ± 2,0 0 C ct
Cymbopogon schoenanthus (L.) Spreng.:
a été réalisée par chromatographie en
de
photopériode
naturelle.
Plusieurs
type pipéritone, Eucalyptus citriodora
phase gazeuse couplée à la spectrométrie
concentrations de chacune des six HE ont
Hook type cytronellal. et Lippia nutltiflo-
de masse (type Varian 3300 et Hewlett-
été testées: 33,3, 16,6, 10,0 ct 6,61-11/1. Ce
ra Moldenke.) type citral. L'HE du
Packard MSD 5972 à 70eV).
qui correspond aux prises de 100, 50,30,
Lavandin (Lavandula sp) type acétate de
ct 20 1-11 par rapport au volume de l'en-
Laboratoire d'Entomologie Appliquée
ceinte. Ces HE sont des extraits bruts
• Laboratoire des extraits végétaux et arômes naturels, Faculté des Sciences, Université du Bénin
B.P. 1515 Lomé - TOGO
obtenus par entraînement à la vapeur de
Revue CAMES
Volume W 00 - 1998

Le chromatographe est équipé d'une
Résultats
L'ensemble des résultats obtenus dans
colonne apolaire DB-5 (30m x 0.25mm)
nos conditions expérimentales montre
et d'une colonne polaire upelcowax 10.
Effets des HE sur le déve-
que toutes les HE testées ont une nette
Nous avons introduit dans une enceinte
action larvicide sur les larves néoformées.
loppement des œufs frais
confinée (bocal en verre.recuit de 3 litres)
En effet, si nous considérons le témoin,
des graines de niébé Vigna unguiculata
Le tableau I résume les observations et
nous constatons qu'il n'y a pas de morta-
Walp., variété Gléi (black eye local) por-
donne les moyennes de trois répétitions ±
lité à ce stade et que 100 % des larves
tant 100 oeufs ou 100 larves néonates.
déviation standard.
arrivent à pénétrer dans les graines.
Nous introduisons ensuite dans le bocal
Les HE de C. citratus, C. nardus et L.
Après traitement par les HE, nous notons
une charge unique d'HE portée par un
multiflora inhibent le développement de
des taux de mortalité très élevés pouvant
disque de papier filtre Whatman pour